Errance Urbaine #18 - Automne-hiver 2020

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces derniers mois. Au programme : du béton, du féminisme, des fachos et des manifs contre la surveillance et l’impunité policière.

Béton

La bétonisation semble toujours autant inspirer les artistes de rue dijonnais·es.
Sur le chantier de la cité de la gastronomie...

JPEG - 732.3 ko
JPEG - 732.1 ko

Sur les batiments flambants neufs de « l’écocité jardin des maraichers », à côté des Lentillères...

JPEG - 508.4 ko

Sur l’arrêt de tram Nation Jardins de l’Engrenage...

JPEG - 105.9 ko

Ou encore à l’emplacement d’un futur projet immobilier récemment validé par le conseil municipal sur la commune de Fontaine-lès-Dijon.

JPEG - 982.1 ko

Il faut dire que, si les promoteurs semblent bien déterminés à recouvrir Dijon sous une chape de béton, la pillule passe de moins en moins bien dans la population. Outre le projet immobilier du quartier des Lentillères, abandonné après 10 ans de lutte, et l’occupation des Jardins de l’Engrenage depuis tout juste 6 mois, un nouveau terrain promis au lobby bétonier vient d’être occupé rue de Mirande, et deux projets ont été récemment annulés grace à la mobilisation des riverain·es dans les allées du Parc et dans la combe Persil.

Voyage au cœur des projets de bétonisation de Dijon Métropole.

Inaugurée pendant la fête des Lentillères, cette exposition retrace en photos un voyage d’exploration des lieux promis à la bétonisation dans le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI-D) de Dijon Métropole.

30 octobre 2019

Féminisme

Là aussi beaucoup d’inspiration.
Le collectif Collages féministes Dijon est toujours au taquet. Ci-dessous quelques échantillons de la dernière manif. Pour retrouver tous leurs collages allez jeter un oeil à leur page facebook.

JPEG - 53.7 ko
JPEG - 62.3 ko
JPEG - 304.5 ko
JPEG - 64.6 ko

À part ça on a aussi vu des tags bien sûr. Avec...

JPEG - 953 ko

...ou sans pochoir.

JPEG - 959.4 ko

Mais aussi des autocollants...

JPEG - 789.4 ko
JPEG - 966.7 ko
JPEG - 865.7 ko
JPEG - 714.3 ko
JPEG - 881.8 ko
JPEG - 582 ko
JPEG - 573.1 ko
JPEG - 730.1 ko
JPEG - 717.1 ko

Et des affiches.

JPEG - 814 ko
JPEG - 854.9 ko

Ce n’est ici qu’un petit échantillon du foisonnement de messages féministes visibles dans les rues de Dijon. Ouvrez les yeux quand vous vous baladez en ville, vous ne pourrez pas les louper !


Loi « sécurité globale »

JPEG - 132.6 ko
JPEG - 148.8 ko
JPEG - 136 ko
JPEG - 159 ko
JPEG - 564.5 ko
JPEG - 116.7 ko
JPEG - 672.6 ko

Ces dernières semaines, Dijon a, comme le reste de la France, été agitée par des manifestations contre la loi « sécurité globale ». On ne va pas revenir ici sur ses dispositions qui ont déjà été beaucoup commentée. Si vous êtes ermite et que vous ne reprenez contact avec la civilisation que pour lire les errances urbaines on vous conseille quand même cet article de la Quadrature du Net, qui résume bien les enjeux de cette loi.
Pour un retour sur la mobilisation contre cette loi c’est par-là


Antifascisme

JPEG - 133.3 ko
JPEG - 63.9 ko

« UNI, Cocarde, AF hors de nos facs »
L’UNI (Union Nationale Inter-universitaire) est un syndicat étudiant de droite-extrême, la Cocarde est un groupuscule étudiant d’extrême-droite, et l’AF (Action Française) est un groupuscule nationaliste et antisémite précurseur historique du facsisme.

JPEG - 136.1 ko
JPEG - 66.1 ko

Quelques tags vus sur le campus universitaire...
Début décembre, Alexandre Hinger et les autres membres dijonnais de la Cocarde ont eu droit à leur quart d’heure warholien sur les réseaux sociaux. La publication sur leur compte d’une photo de groupe invitant à rejoindre leur piteuse équipe a déclenché le genre de shitstorm [1] dont seul twitter a le secret. Ils ont dû fermer leur compte au public au bout de quelques heures.
Pour en savoir un peu plus sur Alexandre Hinger et de ses comparses, on vous renvoie par ici.


En vrac

JPEG - 854.2 ko
JPEG - 967.2 ko
JPEG - 371.8 ko
Un combat perdu d’avance pour les services municipaux sur un des murs extérieurs du Quartier des Lentillères

JPEG - 778.6 ko
JPEG - 1021 ko
JPEG - 2.7 Mo

P.-S.

  • Vous pouvez nous envoyer vos photos des graffitis, affiches ou autres autocollants originaux que vous voyez dans les rues de Dijon et alentours à l’adresse contact[at]dijoncter.info.
  • Des exemplaires papiers d’Errance Urbaine sont toujours disponibles à la Fleur qui pousse à l’intérieur. C’est prix libre, en soutien au grévistes d’hier et de demain.
    Voir photos ici.

Notes

[1« Déferlement de commentaires haineux sur internet. » https://fr.wiktionary.org/wiki/shitstorm

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Tags - Graffs - Street art

Errance Urbaine #17 - Printemps-été 2020

Après plusieurs mois d’absence, la chronique des errances urbaines est de retour. Au programme : mouvement Black lives matter, assassinats politiques, clitoris, rixes aux Grésilles, et toujours de la bétonisation et de la très légitime haine anti-flics.

L’agit-prop de la pandémie

Affiches, autocollants et graffitis du monde entier, une liste d’œuvres d’art et de messages militants qui sont venus redécorer les rues désertes de nos villes en ces temps de crise sanitaire liée au Covid-19. Autant de messages passionnés qui prouvent que, plus que jamais, il n’y aura pas de retour à la normale.

Errance Urbaine #16 - Février Mars 2020

L’actualité vue par les rues de Dijon et alentours ces dernières semaines. Au programme ce mois-ci un week-end féministe, un virus, une organisation clandestine, et bien d’autres choses.