« Oust... tous à l’école ? Pas question ! » - Manifestons pour défendre la liberté d’instruction !

Pour se battre et garder nos droits, pour refuser que l’Etat soit le seul éducateur des marmuzos et marmuzotte... et pour avoir le plaisir de voir des enfants dans les Rues !
Manifestons vendredi 20 novembre à 14h place de la république pour conserver la liberté des enfants !

« OUST... tous à l’école ! »
Pas question ! Pas question !
Les gosses seront dans la rue !

Début octobre, on nous balance un prétexte scandaleux pour nous faire avaler la suppression du droit de choisir l’instruction de nos enfants.
Autrement dit, l’interdiction de le faire nous même. Interdire l’IEF.

Refusons que l’Etat se définisse seul et pleinement responsable de l’éducation des enfants sur l’ensemble du territoire.

Protégeons cette liberté d’instruction.
Armons nous de goûters farfelus mais facilement transportables, de poires s’il y en a encore à déguster sur place, de bout de tissus pour accrocher partout et laisser des traces colorées de notre passage, de véhicules roulants divers pour transporter joyeusement le tout... et peut-être y installer quelques enfants.

MANIFESTATION
VENDREDI 20 NOVEMBRE
Place de la République.
RDV 14h

Nous refusons l’obligation de l’instruction uniquement dans les écoles.
Nous sortons prendre un bout de ville et crier VIVE l’Instruction En Famille (IEF) !
VIVE la Liberté !
et VIVE les Goûters !
Pour protéger les droits des loups-louves !

Protéger ce droit de choisir l’instruction de nos enfants.

Voici une lettre ouverte, trouvée sur le site de LED’A et publiée le 29 octobre 2020, adressée à :

Monsieur le Président de la République Emmanuel Macron
Monsieur le Premier Ministre Jean Castex
Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer
Monsieur le Ministre de l’Intérieur et des Cultes Gérald Darmanin

Copie : Défenseur des droits Commission nationale consultative des droits de l’Homme

Et pour aller manifester, vous pouvez remplir l’attestation suivante :



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : École

Un enfant qui ne va pas à l’école, c’est … extraordinaire !

En France, il y a quelques milliers d’enfants et de parents qui n’ont toujours pas trouvé de bonne raison de se/les soumettre à l’instruction linéaire et formelle de l’éducation nationale. Ils et elles exercent leur droit à la liberté d’instruction inscrite dans toutes les déclarations relatives aux droits humains et dans notre Constitution française.

Liberté d’instruction pour tous et toutes !

Les associations nationales et locales réunies au sein de la Coordination Pour la Liberté de l’Instruction (CooPLI) appellaient à manifester dans toutes les villes de France pour le “Maintien de la liberté de l’instruction, sans recul de nos droits” les 15, 16, 17 janvier 2021, dans le cadre du WEPLI 3 (3e Week-end Extraordinaire Pour la Liberté de l’Instruction).

Des enfants qui apprennent sans école.

Des enfants qui apprennent sans école cela nous paraît fou-dingue, nous avons peine à l’imaginer. Aurions-nous oublié que l’être humain est une bestiole extraordinaire conçue physiologiquement et biologiquement pour apprendre perpétuellement ? Et/ou peut être que l’enfant est un être humain...

Articles de la même thématique : Éducation - Enseignement

Éducation Nationale : une mobilisation pour la revalorisation

L’intersyndicale dénonce le budget voté par le Parlement qui n’est pas à la hauteur des besoins actuels du milieu éducatif. En Côte d’or, cela se traduit même par 113 suppressions de poste dans le 2d degré en 2021. Création de postes, revalorisation des salaires, amélioriation des conditions de travail. La liste des revendications est longue...