[MAJ] Appel à soutenir Guimba, tous les jours devant le commissariat à 8h45

Après les manifestations du printemps dernier pour soutenir la régularisation de Guimba, lycéen du Castel sous le coût d’une OQTF, la situation n’a pas changé et s’empire.

[MAJ]
Ce lundi, une cinquantaine de personnes présentes devant l’entrée du commissariat pour demander la régularisation de Guimba , enfin plutôt pour le soutenir dans cette sinistre aventure à Dijon.
Pas dupe, même si la police a toujours quelques questions à poser, c’est bien du côté de la préfecture que ça bloque avec cette fois un nouveau scénario (en fait bien connu par bien d’autres personnes à qui on a dit la même chose ) - « les tampons sont contrefaits ». ah oui , pourtant les papiers sont attestés par l’ambassade du Mali à Paris.. Que faire ??

Continuons à soutenir Guimba, en l’accompagnant tous les jours de la semaine (sauf le 25) à 8h45 devant le commissariat.

JPEG - 403.4 ko

Vous avez probablement entendu parler de Guimba, ancien lycéen du Castel, victime comme tant d’autres de l’acharnement de la préfecture contre les jeunes africains.

Suite à sa récente convocation à la gendarmerie et à la délivrance d’une assignation à résidence, nous appelons toutes celles et ceux qui le pourront à venir devant le commissariat à partir de 8h 45 ce lundi pour accompagner Guimba et montrer notre soutien .

Guimba K, jeune arrivé mineur en France a vu, à plusieurs reprise lycéens et enseignants du lycée du Castel où il a suivi sa formation et où il est unanimement apprécié se mobiliser. Leur manifestation « Guimba ne mange pas le pain des Français, il le fabrique » avait marqué les esprits.

Quelques liens vers les articles parus à cette période :

Après avoir réussi un CAP en boulangerie , puis engagé un perfectionnement en chocolaterie, il remplit toute les conditions pour obtenir une régularisation. L’ancienne préfète s’était engagée à ce sujet. Et pourtant, tout est remis en cause.
Il a été victime d’une OQTF (obligation de quitter le territoire) , car la préfecture a décidé de contester ses documents d’identité pourtant reconnus jusque là. Il a donc fourni de nouveaux éléments attestés par l’ambassade de son pays le Mali. Alors que cela devrait permettre de clore l’affaire définitivement et lui permettre de pouvoir enfin vivre sereinement et répondre aux propositions d’embauche qui lui sont faites, l’OQTF n’est toujours pas levée et pire, il vient de se voir signifier une assignation à résidence l’obligeant à pointer quotidiennement à la police place Suquet à Dijon.

  Il s’y rendra ce lundi matin 23 décembre à 9h accompagné de ses soutiens qui feront un point de presse à cette occasion. Vous y êtes invité.es.

Vous pouvez aussi signer la pétition pour le soutenir.

 Collectif de soutien aux demandeurs d’asile et migrants : ACAT Dijon / Action Catholique Ouvrière / AGIRabcd 21/Amis de la Confédération Paysanne/ Amnesty International Dijon /Association des Paralysés de France/ ATTAC 21 / ATMF Dijon / CFDT 21 / CGT 21 /CCFD Terre Solidaire/Clubs UNESCO /CNT 21 /Collectif du Collège les Lentillères/ Collectif du lycée d’accueil inter-national du Castel/ Confédération Paysanne/ CSF / Espace Autogéré des Tanneries / Euphorbe en Illabakan / FCPE / FSU 21 / LVN personnalistes et citoyens / Ligue des Droits de l’Homme / MAN /Mouvement de la Paix/ MRAP / Pastorale des Migrants / RESF 21 /SAF /SNES FSU/ SOS Refoulement / SOS racisme / Solidaires / Solidarité afghane /Sud santé sociaux/ UJFP / UNEF/ Tends la Main / Urgence Solidaire



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Accueil des migrants

La Gazette des confiné·es #17 - Black Lives Matter, licenciements de masse et Covid en Afrique

Cette ultime Gazette commence par l’espoir d’un soulèvement fertile contre l’oppression raciste. Et si des semaines de confinement nous avaient plus uni·es que séparé·es ? Faisons ce pari, car d’âpres combats commencent, tant contre l’immense casse sociale facilitée par les ordonnances Macron que pour faire obstacle aux grands projets inutiles et imposés. Sans parler de l’aide aux exilé·es, notamment à Lesbos.

Rassemblement en hommage aux victimes du racisme

Plusieurs associations anti-racistes dijonnaises appellent à un rassemblement mardi 9 juin à 18h place de la Libération, contre le racisme et les violences policières.

La solidarité avant tout. Vraiment ? Un regard sur les pays européens

Comment COVID-19 affecte les régimes de détention et d’expulsion en Europe.
La pandémie du Covid19 plonge tous les pays du monde entier dans une crise économique et une crise de santé publique – le virus nous affecte tou.te.s. Malgré son envergure mondiale, les États et leurs gouvernements cherchent des réponses nationales.

Articles de la même thématique : Castel International Libre

Entretien avec Guimba, toujours sous une menace d’expulsion

La préfecture ne voulant toujours pas reconnaître la validité des documents, Guimba est menacé d’expulsion à tout moment. Il nous raconte cette nouvelle phase d’assignation à résidence et pointage au commissariat et comment malgré tous ses soutiens sa situation est bloquée par le préfet.

Une pétition pour demander la régularisation de Guimba

À diffuser le plus massivement possible - Le collectif Lycée d’accueil international du Castel lance la pétition « Non à l’expulsion, un titre de séjour pour Guimba Coulibaly »

[Grève du bac] Mobilisations à Dijon le 17 juin

Depuis des mois des personnels enseignants, parents d’éléves et éleves se mobilisent contre la réforme Blanquer : divers rassemblements sont prévus toute la journée.