Banquet des Terres

Banquet pour la sauvegarde de toutes les terres agricoles à l’appel du Quartier Libre des Lentillères, avec le soutien de producteurs locaux. Banquet, bal folk et jeux le vendredi 27 septembre dès 18h sur l’esplanade du Grand Dijon.

BANQUET DES TERRES

BANQUETTER

Parce que la terre brûle mais ne rompt point,
parce que le capitalisme sans cesse s’écroule mais se maintient,
et parce que les premiers qui mangent
sont déjà ceux qui crèvent la faim,

NOUS EXIGEONS

Moins de banques plus de banquets,
Moins de marquise plus de Gilets,
Moins de requins libéraux plus d’indiens Jivaros,
Moins de prairies sous béton, plus de légumes de saison,
Du topaze sur nos maisons,
Moins de gazs sur les gazons,
A la rigueur des espaces verts,
Puisqu’il y en a marre, le retour des Communards,
Et dès jeudi, l’agonie de la macronie !

POUR FAIRE ABOUTIR CETTE LISTE DE REVENDICATIONS
POUR FAIRE BARRAGE AUX ECO-ARNAQUES MUNICIPALES
ET POUR S’INCRUSTER DANS L’ANNEE ELECTORALE EN PASSANT A L’ACTION

PREMIEREMENT

Nous vous invitons à une imprévisible occupation de l’espace public,
qui, après un florilège d’animations surprenantes,
aboutira dès le coucher du soleil à un FESTIN PARTISAN,
lequel sera idéalement confectionné à partir de produits locaux et engagés,
histoire de goûter ensemble aux joies d’un monde meilleur, ici et maintenant.

DEUXIEMEMENT

Le présent étant instable, l’avenir étant confus,
Pour ne pas perdre pied nous vous proposerons de danser allègrement.

Le pari est simple : piétiner les plates-bandes du pouvoir au son d’une belle mazurka pourrait induire des bouleversements majeurs.

En résumé, nous appelons solennellement à résoudre toutes ensemble l’équation suivante :

(FESTIN PARTISAN + BAL POPULAIRE) / PELOUSE DU POUVOIR = X (L’INCONNU) ?

Que vous soyez jeunes, écolos, pessimistes,
juste rebelles ou victimes d’un apocalypse-blues,
si vous refusez d’attendre gentiment le sel sur la facture,
et qu’au milieu du béton vous aimeriez qu’il reste un peu de nature,

nous vous invitons donc pour le premier « RECLAIM THE PELOUSE* » !

VENDREDI 27 SEPTEMBRE 2019

A PARTIR DE 18H DEVANT LE GRAND DIJON

(d’ici là nous espérons qu’il restera quelques brins d’herbe arrogants à piétiner)

(*réapproprions-nous les pelouses)


JPEG - 2.3 Mo
JPEG - 843.3 ko
JPEG - 982.1 ko
JPEG - 832.2 ko

Et pour nous aider à diffuser l’information, le flyer en format pdf pour l’imprimer :

PDF - 971.1 ko
Fly Banquet Des terres


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Chantier d’été tous les samedis au jardin de L’Engrenage

Le jardin libre l’Engrenage s’enracine ! En cours d’aménagement, besoin de soutien, alors viens faire un tour les samedis à partir de 9h30 pour participer aux chantiers d’été. Amène ton pique-nique, on mangera tous ensemble le midi.

Course à la 5g, d’autres formes de lutte prennent le relais

Ce jeudi 9 juillet deux hommes seront jugés par le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, accusés d’avoir incendié le 15 avril dernier un relais téléphonique à Foncine-le-Haut dans le Jura.

Vers une abolition de la police ?

Le mouvement international contre le racisme et la violence de la police a révélé l’existence de quelques organisations aux États-Unis dont l’objectif est d’abolir la police. C’est le moment de s’y pencher de plus près et de s’en inspirer.

Articles de la même thématique : Luttes paysannes

Journée internationale des luttes paysannes : le 17 avril, ne restons pas en silence !

Le 17 avril est la journée internationale des luttes paysannes, à l’appel de la Via Campesina. Cette année, pas d’actions locales ou de rassemblements, mais un appel, même chez soi, à ne pas rester en silence.

Il y a dix ans, une manifestation lançait l’occupation des Lentillères

« J’ai 10 ans » ! Plongée dans les archives de cette tumultueuse première décennie et particulièrement sur la date anniversaire. Par ces temps de confinement, on vous emmène en ballade dans les archives du média militant local de l’époque - Brassicanigra - avec des articles, des photos et aussi des vidéos glannées sur le web.

Soirée autour du projet « Semences buissonnières »

Alors que la plupart des semences commercialisées sont brevetées et non-reproductibles, certains irréductibles produisent des semences libres. Celles-ci permettent de faire un pied-de-nez à l’agro-industrie et d’enclencher une réappropriation de nos existences.