M. Nuñez à Chalon : le communiqué Solidaires / gilets jaunes

Drôle d’ambiance pour une non-rencontre : interdiction de photographier, interdiction de déambuler librement (rue aux Fèvres) et fusil mitraillette ! Communiqué de presse suite à la visite de Laurent Nuñez à Chalon

A Chalon/Saône, la venue du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur a créée une étrange atmosphère dans le quartier de la place St Vincent jeudi 30 janvier en début de soirée :

  • Au moins une quinzaine d’estafettes de la maréchaussée rangées à la queue leu leu à proximité de la maison des vins,
  • Un cordon policier entravant la libre circulation des piétons rue aux fèvres avec fusil mitraillette bien en évidence,
  • Injonctions à ne pas photographier avec contrôle d’identité,
  • Injonctions à effacer la prise d’images pour un client d’une brasserie,
  • Injonction à ôter les capuches d’anorak malgré la température hivernale,
  • Menace de mise en garde à vue,

En résumé, les tentatives d’intimidation par les forces dites de l’ordre n’ont pas manqué. Un tel déploiement policier interroge l’Union syndicale Solidaires 71. Une menace planait-elle sur la ville ?

Ah, oui ; c’est vrai, il y avait des manifestant-e-s enjoué-e-s et déterminé-e-s à interpeler M. Nunez notamment sur le conflit social actuel et les violences policières du 09 janvier dernier à Chalon.

Ces manifestant-e-s étaient armé-e-s de..., de quoi au juste ?

D’abord de leur liberté d’expression ! Et puis, une banderole en tissu et des photographies de visages montrant les blessures et les mutilations causées par les violences policières depuis plus d’un an. N’en déplaise à M. Nunez, c’est la réalité !

L’Union syndicales Solidaires 71 et les Gilets Jaunes 71 ne s’habituent pas à ces tentatives de musellement des manifestations sociales pacifiques et invitent à signer l’appel et pétition « Laissez-nous respirer ! » sur change.org.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : retour sur une lutte loin d’être terminée

Réalisé à Dijon durant l’hiver dernier, ce documentaire sonore revient sur la convergence qui s’est produite entre les différents acteurs et actrices du mouvement des retraites. L’idée est de comprendre les raisons de cette mobilisation. Qu’est-ce qui a poussé les cheminot.es, les pompier.es, les avocat.es, les infirmier.es, le personnel de l’éducation, les étudiant.es les gilets jaunes et les féministes dans la rue ? Pourquoi et comment toutes ces personnes ont lutté ensemble ?

Le Gang de la Clémentine, récit du mouvement social à Chalon-sur-saone

Le Gang de la Clémentine défraya la chronique pour la première fois au cours de l’hiver 2019-2020, dans la petite ville de Chalon-sur-Saône. Son origine se confond avec celle du mouvement social contre la retraite à points.
Ce récit est une reconstitution des faits qui se déroulèrent au cours de cet hiver.

Après le café serré, l’a(u)ddition

Récit de la journée de mobilisation du 12 mars 2020 à Chalon, contre la retraite par points, Macron, et son monde.

Articles de la même thématique : Violences policières

Vers une abolition de la police ?

Le mouvement international contre le racisme et la violence de la police a révélé l’existence de quelques organisations aux États-Unis dont l’objectif est d’abolir la police. C’est le moment de s’y pencher de plus près et de s’en inspirer.

Fête de la musique aux jardins de l’avenue de Langres

Fête de la musique libre et pirate contre les violences policières Aux jardins libérés de l’avenue de Langres
Il y a un (...)

Les violences policières ne sont qu’une partie des problèmes suscités par l’existence de la police

À l’heure où des manifestations massives animent les États-Unis contre les violences policières racistes, résonne le slogan « abolish the police ». En France, les revendications autour de la police visent en général davantage l’arrêt de certaines pratiques policières (clé d’étranglement, plaquage ventral, contrôles au faciès, etc.) que l’abolition de l’institution policière elle-même. Acta.zone a sollicité Gwenola Ricordeau pour nous éclairer sur cette revendication et ses implications concrètes.