[Morvan] Opération « Vigilance coupes rases »

Face à la recrudescence des coupes rases, Adret Morvan relance son opération “Vigilance coupes rases” jusqu’à fin mai. De quoi s’agit-il ?

Vous voyez une coupe rase en cours particulièrement brutale ? Remplissez ce formulaire en précisant le lieu, s’il s’agit de feuillus ou de résineux, avec abatteuse ou à la main, présence ou non d’une pancarte de certification, s’il s’agit à votre connaissance d’une zone protégée (ZNIEF, Natura 2000) ou d’une zone sensible (zone humide, proximité d’un ruisseau, riche en biodiversité) et en laissant un numéro de téléphone pour vous joindre si besoin.

Vous pouvez aussi nous faire parvenir vos images et commentaires par mail que nous publierons sur notre page “Balance ta coupe rase” : couperase[at]adretmorvan.org

Vous pouvez encore les poster vous-mêmes sur Instagram avec le hashtag #balancetacouperase.

JPEG - 192.2 ko


Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Garden State : une réalité moins verte qu’on voudrait nous le faire croire !

A longueur d’interviews ces dernières semaines, François Rebsamen, Nathalie Koenders et Thomas Ghitti vantent la qualité environnementale et les bienfaits pour le quartier du projet immobilier Garden State, tout en se contredisant et en entretenant le flou sur la véritable destination des espaces et les modalités de prise en compte de l’avis des riverains.
Alors, « À quoi va ressembler Garden State ? » : les Jardins de l’Engrenage décryptent la situation.

Le Préfet ment comme il respire pour justifier les violences de sa police !

« Le Préfet accuse donc les défenseurs des Jardins de l’Engrenage de violenter les forces de l’ordre, et même d’user des cocktails molotov ! [...] Aucun cocktail molotov n’a été utilisé ni préparé. Aucun policier n’a été blessé, même très légèrement.[...] Le Préfet ment comme il respire.[...] À l’Engrenage, la violence est policière et institutionnelle. »

Articles de la même thématique : Forêts

Véloroute de Vézelay : un projet qui n’a pas de sens

À Vézelay (89), un vaste projet de véloroute est porté par la communauté de communes de l’Avallonais–Vézelay–Morvan (CCAVM). Derrière un projet qui se présente comme écologique - une piste cyclable - le collectif du Bois de Malappris dénonce la destruction d’espaces naturels.