Sale temps pour les capitalistes : Rabasse.info rejoint le réseau Mutu pour relayer les luttes de Franche-Comté !

[Tournus] pAs d’ECLAT ! joue Cartes sur table


Saône-et-Loire

À l’approche de l’enquête publique concernant le projet de parc historique de spectacles ECLAT, le collectif a organisé une réunion publique et publié des documents pour clarifier l’absurdité du projet.

Le 6 décembre dernier le collectif pAs d’ECLAT ! a organisé à Tournus une réunion publique d’information et de débat à laquelle ont participé une cinquantaine de personnes. Une présentation du projet ECLAT s’est faite avec comme point principaux : état actuel du projet ; agriculture, foncier et environnement ; tourisme, patrimoine et paysage & économie et finances publiques.

Une enquête publique concernant le projet de parc contesté devrait être lancée en février 2023. FNE 71 appellera à participer nombreux à cette enquête pour dénoncer un projet totalement inadapté.

Plusieurs documents du collectif distribués sur le marché de Tournus et à la réunion contiennent des informations très utiles. Les voici ci-dessous :

Ne relâchons pas l’opposition nécessaire au projet Eclat.

En savoir plus sur le site pAs d’ECLAT !



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Luttes territoriales

Articles de la même thématique : Étalement urbain - artificialisation des sols

6000 opposant.es à l’A69 défient l’interdiction de manifester et font converger les révoltes face aux projets autoroutiers

L’A69, projet emblématique de la fuite en avant de l’état, est contestée de toutes parts. Depuis des mois, le gouvernement lui-même avoue que le chantier ne se poursuit que parce qu’il est commencé. Il n’est pourtant jamais trop tard pour avouer ses erreurs et renoncer à un projet absurde construit au bénéfice des intérêts privés des barons du BTP et de l’entreprise Pierre Fabre.