Extinction Rebellion Auxerre demande l’état d’urgence hydrique.


Yonne

Vendredi 11 août, le groupe local d’Extinction Rebellion à Auxerre a mené plusieurs actions symboliques pour demander l’état d’urgence hydrique.
Parce que même si les pluies laissent l’herbe verte donnant une fausse impression de fraîcheur, la sécheresse est toujours présente et la plupart des territoires sont sous restrictions des usages de l’eau.

La première à Auxerre en fin d’après-midi dans un centre de lavage automobile.
La rareté de notre eau nécessite de prioriser nos usages de cette ressource essentielle à notre survie [1].
Les stations de lavage automobile si elles mettent en avant leurs eaux retraitées [2], leurs collecte de boue de lavage [3] et leurs savons biodégradables.
Elles restent surtout de grandes consommatrices d’eau avec 35 millions de m3 d’eau consommés par an, soit autant que ce que contient le lac Majeur entre l’Italie et la Suisse [4].
Dans un monde où l’eau vient à manquer à certains d’entre nous, il n’est pas tolérable de la gaspiller pour laver des véhicules.

JPEG - 1.7 Mo

Pour dénoncer cela, une petite dizaine d’activistes a mené une action drôle et décalée en occupant temporairement une station de lavage pour y donner lecture d’un texte [5] réclamant l’état d’urgence hydrique tout en se livrant à des activités aquatiques.
Affichant que l’eau est trop rare pour jouer avec, ils ont simulé des activités nautiques dans la station de lavage.
Parce que si nous ne nous adaptons pas à l’urgence hydrique ; demain, il faudra arbitrer nos usages de l’eau.
Demain, il faudra sans doute choisir entre laver sa voiture ou se laver soi-même, entre laver sa voiture ou nager, entre laver sa voiture ou arroser nos aliments.

JPEG - 1.5 Mo

La seconde à Toucy, avec un plus petit groupe pour dénoncer le massacre de la zone humide à proximité de l’étang où se tiennent désormais les travaux de la future piscine.
Sur le merlon censé préserver le ruisseau, une inscription éphémère au blanc de meudon [6] : « Eau Secours » comme le cri du milieu humide sacagée à cet endroit, comme le cri silencieux de la mare détruite, ici.

JPEG - 1.9 Mo

Nous réclamons l’état d’urgence hydrique et nous invitons les collectivités territoriales a signé la déclaration d’urgence hydrique [7].
Nous continuerons de déployer des actions sur la thématique de l’eau, pour défendre ensemble un monde vivant, où coulent les ruisseaux qui deviennent de grands fleuves, où court le bruit de l’eau après celui de l’Eau-rage !

Pour nous aider, vous pouvez téléchargez et envoyez la déclaration d’urgence hydrique(7) aux élu·e·s, aux syndicats mixtes, aux agences de l’eau, au ministère de la transition écologique, à vos mairies, etc.

#100jourspourlessécher
#EauRageGronde

XR au tribunal pour avoir dénoncé la complicité d’une banque dans un crime contre le climat

Rendez-vous le 16 août, à partir de 11h30, pour soutenir 8 militants de XR Dijon. Leur crime ? Avoir voulu dénoncer l’implication de la banque BNP dans le financement de Total, cette société qui cherche à mettre en place une bombe climaticide.

8 août 2023


Notes

[1« A l’échelle cosmique, l’eau liquide est plus rare que l’or » Hubert Reeves

[3480 kg par mois par station de lavage

[6calcaire argileux qui se rince à l’eau - cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Blanc_de_Meudon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Réchauffement climatique

Articles de la même thématique : Eau

C’est ainsi que nos rivières meurent…

L’affaire du Ruisseau de Fontaine-Ronde est un bon exemple des maux que subissent nos rivières, sans que quiconque ne trouve urgent d’y remédier. Un article de SOS Loue et Rivière comtoises.

De l’eau, pas des puces !

Contre l’accaparement des ressources par les industries de l’électronique et la « vie connectée », week-end de lutte à Grenoble et Crolles les 5,6 et 7 avril 2024.