[Dijon] Immeuble menaçant de s’effrondrer : les manquements du bailleur Habellis

Communiqué du CLCV (Association nationale de défense des consommateurs et usagers)

Ce 21 décembre 2019, un immeuble situé au numéro 43 boulevard Carnot à Dijon menace de s’effondrer.

A notre plus grand regret, le bailleur Habellis, en charge de cette immeuble, n’a pas dénié tenir informé les associations de défense de locataires de la situation de cette résidence. Cette situation n’est en aucun cas acceptable.

De plus, seule une salariée était sur place, aucun haut responsable d’Habellis n’a pris l’initiative de se rendre sur place pour expliquer la situation aux locataires.

Un bus Divia a déposé des locataires dans un hôtel situé rue de Mulhouse. Là aussi, aucun représentant de Habellis n’était sur place pour expliquer aux locataires comment les choses allaient se dérouler (prise en charge de repas, etc...).
Face cette situation, notre administrateur représentant des locataires Fabien Bauduin a du négocier avec Monsieur Collom responsable de l’agence Habellis pour que les repas soient aussi pris en charge (la négociation s’est faite par téléphone).
Nous avons obtenu 25 Euros par personne, sauf que certains locataires n’avaient pas la possibilité financière d’avancer l’argent pour pouvoir manger.

Notre association a dû avancer l’argent pour que ces locataires et leurs enfants puissent manger durant ce week-end. Nous regrettons que cette avance n’est pas été prise en charge directement.

Il est clair que la gestion de cette situation de crise chez Habellis est à revoir entièrement en urgence.

Dès lundi matin, l’association CLCV saisira la direction générale d’Habellis afin qu’une réunion soit organisée très rapidement avec les locataires. L’objectif étant d’avoir des réponses face à la situation car aujourd’hui c’est l’inconnu pour les locataires.

Une chose est sûre réponse aux questions il devra y avoir.



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Logement

La Gazette des confiné·es #15 - Occupations et Zad, économie vs écologie et locataires étranglés

Sous Macron, l’économie est reine et les promesses écologiques du vent. Ou du greenwashing pour les multinationales. Bien réelle, la répression s’abat sur les classes populaires et les luttes. Violences policières, Zad détruites, squats menacés... Dans les immeubles de New-York, Bologne et peut-être bientôt de Rennes ou Paris, les menaces d’expulsions locatives poussent à la solidarité. Se transformera-t-elle en mouvement politique ?

Signature d’une charte commune en faveur des locataires en fragilité économique

Le Mouvement Hlm et les associations nationales de locataires signent une charte en faveur des locataires en fragilité économique pendant la crise du Covid 19

Appel à la grève des loyers

La proposition d’une grève des loyers se propage depuis quelques jours, parallèlement au coronavirus, en réaction à la crise politique, économique et surtout sociale qu’il provoque, qui vient s’ajouter à ladite « crise sanitaire » qui dure depuis quelque temps.