Rassemblement pour soutenir le recours des Lentillères contre le PLUi et sa ville bidon



Jeudi 10 février, le recours des Lentillères contre le PLUi et le classement du Quartier Libre en « Zone à Urbaniser » sera jugé au Tribunal Administratif rue d’Assas. Rassemblons-nous devant pour manifester notre soutien au Quartier des Lentillères !

Si toi aussi tu penses…

Que le maire a abandonné le projet d’écoquartier aux Lentillères, et que c’est louche que les terres soient toujours classées comme Zone À Urbaniser.

Que si la mairie fait sa com’ écolo en affirmant sauver ces 9ha de la destruction, elle pourrait au moins l’inscrire juridiquement dans son Plan Local d’Urbanisme.

Que tout ça sent un peu l’hypocrisie, et qu’on devrait les pousser à plus de cohérence.

Que de toute manière les Lentillères ne sont ni une zone urbaine, ni une zone agricole, ni une zone naturelle, parce qu’elles sont déjà un QUARTIER LIBRE, et que si la mairie veut vraiment la mettre dans une case elle n’a qu’à créer une ZONE D’ÉCOLOGIES COMMUNALE pour respecter les vies et les luttes qui s’y construisent.

Alors viens soutenir le recours juridique des Lentillères contre la métropole !

Jeudi 10 février à 9h30
Devant le Tribunal Administratif rue d’Assas
Il y aura du café et peut-être même des crêpes…

Rappel des épisodes précédents :

Texte plus général sur l’urbanisme dijonnais :



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Justice

« Le droit des communs » - Intervention de Sarah Vanuxem

Retranscription d’une conférence de Sarah Vanuxem dans le cadre du séminaire « Fragmenter l’urbain » qui s’est tenu en avril 2019 aux Tanneries. Elle revient sur les possibilités d’aller chercher dans le droit des manières de redéfinir juridiquement la propriété de la terre.

Articles de la même thématique : Bétonisation

Courrier aux élu·es : NON au béton là où coule le Suzon !

Un nouveau projet immobilier destructeur de biodiversité en ville menace les quartiers nord de Dijon ! Par le vote irresponsable du Conseil Municipal le 27 juin dernier, 3 hectares de pleine nature sont promis à une destruction imminente, dans un complet déni de la démocratie locale pourtant prônée par le Maire.

Projet ECLAT : mobilisation le 29 septembre

M. Accary doit rendre des comptes ! Les caisses publiques ne sauraient être utilisées pour financer des projets qui contribuent à la destruction de terres agricoles, au réchauffement climatique, à la pollution, à la surconsommation et à l’épuisement des ressources.