Le marché des Lentillères se délocalise à l’Engrenage

Jeudi 23 juillet et jeudi 20 août, les légumes des Lentillères s’installent à l’Engrenage en soutien à cette nouvelle occupation !

Ce jeudi 23 juillet et le jeudi 20 août 2020, le marché des Lentillères se délocalise aux jardins de l’engrenage en soutien à l’occupation des terres contre le projet de bétonisation immobilier.

Aujourd’hui, le secteur de la grande distribution propose comme une évidence de vendre des légumes produits à l’autre bout du globe. Cette absurdité est d’autant plus criante au regard de la présence de terrains sur Dijon menacés par des projets immobiliers, et ce alors même qu’ils étaient autrefois cultivés par des habitant·es.

La question de la sauvegarde des terres cultivables va de paire avec le besoin de recréer un mode de production alimentaire plus local et plus raisonné.

Le jardin des maraîchers des Lentillères répond à cette urgence de l’agriculture en milieu urbain. Voilà tout l’enjeu des années à venir.

Ces jours de marché seront l’occasion de venir découvrir la friche avenue de Langres et le programme qui rythmera toute la période estivale.

Rendez-vous au 61 et 63 avenue de Langres à l’arrêt Nation du T2 !

Pour en savoir plus sur le marché des Lentillères : Les marchés des Lentillères reprennent !
Pour en savoir plus sur le jardin de l’Engrenage : Le récit de l’occupation avenue de Langres



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Bétonisation

[Besançon] Récit singulier de l’occupation des Vaîtes

Dans l’article qui annonçait l’occupation des Vaîtes à Besançon, l’équipe de modération de Dijoncter appelait les personnes qui avaient participé à cette occupation à raconter cette journée depuis leur propre point de vue. Une lectrice à répondu à cet appel en nous envoyant ce super récit.

Il y a 8 ans la municipalité saccageait les Lentillères pour empêcher l’installation d’une ferme

Vendredi 24 juillet, une quinzaine d’agents municipaux se sont rendus de bon matin sur les jardins occupés de l’Engrenage pour tenter de les saccager à coup de pelleteuse. Une intervention qui n’est pas sans en rappeler une autre, 8 ans plus tôt...

Nouvelles du Jardin l’Engrenage

Depuis le 17 juin, les 61-63-65 avenue de Langres accueillent des jardins collectifs et individuels. Cette prise de terres fait suite à l’appel du 17 juin « à agir contre la réintoxification du monde ». Dijon accueille donc une nouvelle friche sur laquelle tout est à construire... sauf le projet immobilier prévu initialement !

Articles de la même thématique : Agriculture bio

[En images] Prise de terre contre la réintoxication du monde

Depuis mercredi 17 juin, deux hectares de terre situées Avenue de Langres sont occupées et commencent à être transformer en jardins collectifs. Retour en image sur la journée d’occupation qui répondait à l’appel national contre la réintoxication du monde, à travers deux séries de photos.

Il y a dix ans, une manifestation lançait l’occupation des Lentillères

« J’ai 10 ans » ! Plongée dans les archives de cette tumultueuse première décennie et particulièrement sur la date anniversaire. Par ces temps de confinement, on vous emmène en ballade dans les archives du média militant local de l’époque - Brassicanigra - avec des articles, des photos et aussi des vidéos glannées sur le web.

Les rendez-vous de l’université populaire et buissonière de Risomes à Mâlain

Les conférences-débats de l’Université Populaire et Buissonnière de Risomes sont avant tout des moments de découverte et de partage, autour d’un livre, d’une idée, d’un projet. Ouvert à toutes et tous, les thèmes abordés sont souvent liés à l’écologie politique, l’agriculture alternative, les luttes et expérimentations sociales. Voici la programmation pour le projet semestre.