Retour sur les derniers 8 mars à Dijon



À travers les récits parus sur Dijoncter.info, on reparcourt les manifestations des 8 mars 2020, 2021, 2022 et 2023 et la montée en puissance de l’organisation féministe dijonnaise !

2020

JPEG - 101.1 ko

De mémoire de militantes, le 7 mars 2020, Dijon a vu sa première marche féministe en mixité choisie. Elle s’est déroulé à la tombée de la nuit. Plusieurs centaine de personne étaient réunies à l’appel du collectif 25 novembre, nouvellement créé à Dijon. La marche est marquée par la lecture de plusieurs textes, dont la tribune juste écrite de Virginie Despentes « On se lève et on se casse ». La chorégraphie de « El violador es tu » en hommage aux Chilien·nes donne le rythme.

Pour retrouvez l’ambiance de la manif :

Il s’est enfin arrêté de pleuvoir, ça faisait des jours que ça durait.
La nuit tombe et le fond de l’air est froid, mais l’atmosphère est électrique et pailletée. À 18h30, une demi-heure avant le rendez-vous officiel, une trentaine de personnes sont déjà réunies place de la Rep. Entre perruque bleu fluo, guirlandes lumineuses, manteau léopard, riot girls des années 2000, dark-anarchiste et néo-punk, les styles se mélangent et les gens affluent pour répéter la performance « Un violeur sur ton chemin » avant le départ de la manif. Les paroles imprimées sur des dizaines de tract circulent parmi celleux qui arrivent et invitent tout le monde à rejoindre la perf, la foule grossit peu à peu autour des personnes qui scandent : « 1 2 3 4 , l’État oppresseur est un macho violeur ». Un coup de sifflet retentit et la batoucada prend le relai, les tambours résonnent et lancent joyeusement la marche, ce sont quelques 300 personnes qui défilent derrière une banderole noir et rouge.
Extrait du récit de la marche nocturne

2021

JPEG - 70.6 ko

Après la première manifestation en mixité choisie de 2020, la manifestation se retrouve une nouvelle fois en mixité choisie, mais cette fois en plein jour et en plein centre-ville ! Le préfet n’aura pas réussi à faire taire les manifestant·es malgré une interdiction de manifester tombée la veille !
Un mois après que des militant·es féministes aient été agressé·es par des fachos lors d’une contre-manif pour la PMA pour toutes, c’est la banderole que les fafs convoitaient tant qui se retrouvent en tête de cette manifestation féministe « Mon corps, mes choix, nos luttes » !
Cette année est marquée aussi par la répression de la fête de Lieuron, qui a entraîné un mouvement massif contre la loi sécurité globale et contre la répression. Ce 6 mars, la manif féministe rejoint donc la manifestive qui part de la place de République pour finir la journée autour d’un char féministe !

Le récit de la manif est ici :

Le cortège avance doucement, les voitures s’arrêtent pour nous laisser passer. On les gêne, mais c’est ce que l’on cherche à faire : faire du bruit, gêner, déranger dans les habitudes, éveiller des questionnements, remuer les consciences individuelles et collectives... On est là, on sera entendu·e·s et on laissera des traces pour marquer l’importance des luttes féministes à l’occasion de la journée internationale du 8 mars. Les colleur·euses s’attaquent aux murs.
Extrait du récit du 6 mars 2021

2022

JPEG - 964.1 ko

Retour en mixité pour la manifestation de 2022 ! 400 personnes défilent dans Dijon le 12 mars derrière la banderole « la révolution est féministe » à l’appel du collectif 25 novembre, mais aussi de la CGT, FSU et Solidaires 21. La manif allie prises de parole syndicales, morceaux de rap, tags, collages et batucada. Elle est marquée par la prise de parole très forte de l’association Putains Dans l’Âme qui fait résonner la parole des travailleuses et travailleurs du sexe sur la place du théâtre

Retrouvez toutes les photos de la manif :

2023

JPEG - 517.1 ko

La manifestation de 2023 a lieu en plein mouvement contre la réforme des retraites, le lendemain d’une journée de lutte incroyable. Elle s’inscrit complètement dans le rythme du mouvement, de nombreux collectif ayant appelé à se mobiliser les 7 & 8 mars dans un même souffle.
1500 personnes se retrouvent à l’appel de la coordination pour la grève féministe et de l’intersyndicale (CGT, Solidaires, FSU) sur la place Wilson avant d’entâmer une traversée de la ville sous la pluie ! Malgré la fatigue lié au mouvement et la pluie battante, la journée est joyeuse et se termine par des conférences à la Bourse du travail.

Retrouvez toutes les photos de la manif :



Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Articles de la même thématique : Féminisme(s)

S4 EP10 - 8 Mars, Grève des Femmes

A l’occasion du 8 mars, l’Actu des Oublié.es s’intéresse au mouvement transféministe italien, qui incarne la résistance face au post-fascisme de Meloni.

Articles de la même thématique : Histoire des luttes