Quartier Libre vs €coquartier

Durant sa semaine de résistance, le Quartier Libre des Lentillères a laissé quelques traces sur la phase 1 de l’écoquartier en construction

Depuis maintenant plus de 8 ans, le Quartier Libre des Lentillères lutte contre la bétonnisation d’un des derniers coins de verdure de la métropole dijonnaise. En occupant la dernière portion de ce qui fut jadis la ceinture maraîchère de Dijon, les habitants et habituées du quartier s’opposent au projet d’« écocité » porté par la municipalité.

Durant la semaine du 19 au 29 avril, avait lieu la fête de printemps des Lentillères, qui marque tous les ans l’anniversaire de la première occupation. Ces journées de chantiers, de rencontres, de manifs, et de fêtes, ont aussi été l’occasion de quelques visites sur la phase 1 de l’écoquartier, dont la construction a débuté il y a plusieurs mois sur le site des anciennes Tanneries.

JPEG - 3.8 Mo
« En face c’est mieux » (sur un des bâtiments de la phase 1)
JPEG - 990.1 ko
« Jamais aux Lentillères » (sur une des grues de la phase 1)
JPEG - 1.5 Mo
L’éco-cité greenwashée

P.-S.


Articles de la même thématique : Logement

La Gazette des confiné·es #15 - Occupations et Zad, économie vs écologie et locataires étranglés

Sous Macron, l’économie est reine et les promesses écologiques du vent. Ou du greenwashing pour les multinationales. Bien réelle, la répression s’abat sur les classes populaires et les luttes. Violences policières, Zad détruites, squats menacés... Dans les immeubles de New-York, Bologne et peut-être bientôt de Rennes ou Paris, les menaces d’expulsions locatives poussent à la solidarité. Se transformera-t-elle en mouvement politique ?

Appel à la grève des loyers

La proposition d’une grève des loyers se propage depuis quelques jours, parallèlement au coronavirus, en réaction à la crise politique, économique et surtout sociale qu’il provoque, qui vient s’ajouter à ladite « crise sanitaire » qui dure depuis quelque temps.

Articles de la même thématique : Politique locale

Départ de Bernard Schmeltz : il était temps !

La nouvelle est tombée ce mercredi à la sortie du conseil des ministres : le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et de la Côte-d’Or Bernard Schmeltz quittera ses fonctions le 24 août prochain. L’heure est venue de faire le bilan de ses deux ans et demi de mandat pendant lesquels le futur ex-préfet a fait l’unanimité contre lui.